Mon projet artistique initial est fondé sur le mariage de l’art et l’environnement ce qui était, à l’époque de mes débuts, une idée totalement avant-gardiste et farfelue. J’ai développé ce projet à mon arrivée en France, durant deux ans, à l’Institut d’étude social de Lyon, sous forme d’une bourse d’études pour lequel j’ai réalisé une œuvre sur sept murs d’un octogone retraçant l’évolution de la vie du «  quartier des clochettes  »(Autour de l’École Ouverte  du quartier;St Fons), de la zone sauvage, à l’aménagement des espaces verts et du quartier industriel qui le dominait, avec la complicité des enfants du quartier et des professeurs de l’école.

Entre temps; plusieurs projet ont vu le jour

En 2007 La Salle de fête de Viré  est le départ d’une série de grande dimensions ; un autre départ; mais dans la technique naturelle est celle du Restaurant La Marande

« …En 2014, l’artiste – plasticien a peint «  la gare de Mâcon avant le bombardement  », un superbe et gigantesque tableau mural en acrylique. Dans le couloir qui mène à son atelier, il a réalisé plus récemment une magnifique fresque sur le thème de Mâcon, de la ville romaine et de son évolution dans l’histoire.  
Depuis à peine deux semaines, cet artiste est en train de créer une fresque originale à l’ancienne sur une superficie de 100 m2  dans la montée d’escalier toujours inspirée par l’histoire de la cité lamartinienne.
Les techniques utilisées sont naturelles. L’enduit se compose de chaux mélangée à de la poudre de marbre pour lisser le fond. Les couleurs humides seront séchées c’est la technique de la Tempera. L’artiste recourt à des patines avec de la bière pour les nuances et des jeux de textures de sable. Il prévoit un an de travail avant de finir cette fresque.. ».

Extrait Mâcon Infos

.