Influences

Atelier Agripina Ugarte
  • Lorsque j’étais enfant, l’art était intimement lié à la vie sociale suite au coup d’état de 1973, par le chef d’armé Augusto Pinochet qui renversa le président socialiste démocratiquement élu, Salvador Allende. Le Chili a alors vu naître une série d’œuvres nocturnes réalisées par la « Brigade Ramona Parra » qui peignait une réalité sociale, comme un journal écrit sur les murs de la ville et dont mon professeur d’arts plastiques, Jorge Parra était un membre éminent.
  • Quant à mes influences artistiques indirectes, il y a trois artistes qui m’ont principalement marqués. L’artiste américain Edouard Hopper, pour l’émotion qu’il suscite par son travail sur les couleurs qui influencent les ambiances des lieux peints. Puis, l’artiste mexicain David Alfaro Siqueiros, le précurseur de la peinture sociale que pratique la « Brigade Ramona Parra ». Et l’artiste français Paul Cézanne, qui m’a beaucoup inspiré par sa palette de couleur, sa technique géométrique à la fois structurée et très souple, précurseur du cubisme.
  • J’ai trouvé également l’inspiration dans différents écrits au cours de mes recherches pour comprendre certains aspects des sujets que je souhaitais peindre. Par exemple, la conjoncture chilienne et sud-américaine grâce à l’écrivain Pablo Nerruda, l’ambiance bourguignonne coutumière avec l’instituteur Roger Semet et l’ambiance et l’intégration régionale de la Saône par les écrits de Bernard Clavel.,,et Mircea Eliade pour l’évolution de la série « Racines »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *